Tyler Cross T3

Nury et Brüno

Tyler Cross T3 - Nef des fous - Librairie BD RennesTyler Cross est mort, du moins, c’est ce que tout le monde a cru… Pensant « hériter » de tout son argent, Sid, son avocat, l’a dépensé dans un projet immobilier douteux.
Seulement, Tyler n’est pas mort et il veut récupérer ses 70 000 dollars, et pourquoi pas un peu plus, en participant au trafic organisé. Quant à son avocat, il pourra toujours le tuer un peu plus tard…

Quelques raisons de lire ce génial album ou même toute la série, dans l’ordre que vous voulez en plus :

Tyler Cross est une série de one-shot, de récits complets indépendants les uns des autres. Vous pouvez lire la série dans l’ordre de parution (qui n’est pas chronologique d’ailleurs), dans l’ordre que vous voulez ou lire juste un tome (mais je doute que vous vous en contentiez…). Tyler Cross, c’est un peu la liberté faite bande dessinée.

– Plus sérieusement, quel que soit le tome, c’est avant tout un des meilleurs polars écrits en BD, à tous les niveaux. Chaque élément est à sa place et joue son rôle à la perfection pour donner un polar rythmé, bourré de références, à l’ambiance si particulière. Ce troisième tome ne serait-il pas le meilleur d’ailleurs ?

– D’un côté, Fabien Nury, un des plus grands scénaristes actuels (Il était une fois en France, Silas Corey, Katanga…), qui nous livre encore une fois une proposition parfaite : Intrigue simple et efficace, avec pourtant juste ce qu’il faut de tension, de renversements de situation et une narration tellement originale…

– Que dire de la caractérisation des personnages ? Un coup de maître, encore ! Peu de personnages, mais tous typés, de vrais gangsters jamais caricaturaux, avec la palme qui revient à Tyler, un des héros les plus classes de ces dernières années.

– De l’autre côté, Bruno et son dessin atypique et des couleurs à l’image du reste, simples en apparence, mais juste parfaitement dosées. La technique et la simplicité au service de l’art, de l’ambiance. Un dessinateur qui nécessite parfois d’être lu pour comprendre toute sa force. Mais quel génie !